En savoir plus

Notre utilisation de cookies

« Cookies » désigne un ensemble d’informations déposées dans le terminal de l’utilisateur lorsque celui-ci navigue sur un site web. Il s’agit d’un fichier contenant notamment un identifiant sous forme de numéro, le nom du serveur qui l’a déposé et éventuellement une date d’expiration. Grâce aux cookies, des informations sur votre visite, notamment votre langue de prédilection et d'autres paramètres, sont enregistrées sur le site web. Cela peut faciliter votre visite suivante sur ce site et renforcer l'utilité de ce dernier pour vous.

Afin d’améliorer votre expérience, nous utilisons des cookies pour conserver certaines informations de connexion et fournir une navigation sûre, collecter des statistiques en vue d’optimiser les fonctionnalités du site. Afin de voir précisément tous les cookies que nous utilisons, nous vous invitons à télécharger « Ghostery », une extension gratuite pour navigateurs permettant de les détecter et, dans certains cas, de les bloquer.

Ghostery est disponible gratuitement à cette adresse : https://www.ghostery.com/fr/products/

Vous pouvez également consulter le site de la CNIL afin d’apprendre à paramétrer votre navigateur pour contrôler les dépôts de cookies sur votre terminal.

S’agissant des cookies publicitaires déposés par des tiers, vous pouvez également vous connecter au site http://www.youronlinechoices.com/fr/controler-ses-cookies/, proposé par les professionnels de la publicité digitale regroupés au sein de l’association européenne EDAA (European Digital Advertising Alliance). Vous pourrez ainsi refuser ou accepter les cookies utilisés par les adhérents de l'EDAA.

Il est par ailleurs possible de s’opposer à certains cookies tiers directement auprès des éditeurs :

Catégorie de cookie

Moyens de désactivation

Cookies analytiques et de performance

Realytics
Google Analytics
Spoteffects
Optimizely

Cookies de ciblage ou publicitaires

DoubleClick
Mediarithmics

Les différents types de cookies pouvant être utilisés sur nos sites internet sont les suivants :

Cookies obligatoires

Cookies fonctionnels

Cookies sociaux et publicitaires

Ces cookies sont nécessaires au bon fonctionnement du site, ils ne peuvent pas être désactivés. Ils nous sont utiles pour vous fournir une connexion sécuritaire et assurer la disponibilité a minima de notre site internet.

Ces cookies nous permettent d’analyser l’utilisation du site afin de pouvoir en mesurer et en améliorer la performance. Ils nous permettent par exemple de conserver vos informations de connexion et d’afficher de façon plus cohérente les différents modules de notre site.

Ces cookies sont utilisés par des agences de publicité (par exemple Google) et par des réseaux sociaux (par exemple LinkedIn et Facebook) et autorisent notamment le partage des pages sur les réseaux sociaux, la publication de commentaires, la diffusion (sur notre site ou non) de publicités adaptées à vos centres d’intérêt.

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit des cookies sessions CAS et PHP et du cookie New Relic pour le monitoring (IP, délais de réponse).

Ces cookies sont supprimés à la fin de la session (déconnexion ou fermeture du navigateur)

Sur nos CMS EZPublish, il s’agit du cookie XiTi pour la mesure d’audience. La société AT Internet est notre sous-traitant et conserve les informations (IP, date et heure de connexion, durée de connexion, pages consultées) 6 mois.

Sur nos CMS EZPublish, il n’y a pas de cookie de ce type.

Pour obtenir plus d’informations concernant les cookies que nous utilisons, vous pouvez vous adresser au Déléguée Informatique et Libertés de l’INRA par email à cil-dpo@inra.fr ou par courrier à :

INRA
24, chemin de Borde Rouge –Auzeville – CS52627
31326 Castanet Tolosan cedex - France

Dernière mise à jour : Mai 2018

Menu Logo Principal

Laboratoire Ecosystèmes et Sociétés En Montagne

COLLAB²

Un projet inter- et transdisciplinaire pour étudier les collaborations dans les sciences de la durabilité

COLLAB² (2019-2023) vise à étudier les collaborations dans les sciences de la durabilité. Il poursuit trois objectifs : 1) élaborer une typologie de ces collaborations, fondée sur une étude approfondie de leurs caractéristiques ; 2) décrire et analyser leurs dynamiques et ce qui les favorise ou au contraire les entrave, à différents niveaux ; 3) explorer leurs effets. Il s’intéresse à trois dispositifs : les zones ateliers, les observatoires hommes-milieux et les réserves de biosphère. Il réunit des chercheurs issus de plusieurs disciplines et des acteurs fortement impliqués dans les dispositifs étudiés.

Si elle n’est assurément pas nouvelle, la collaboration scientifique a récemment connu un essor sans précédent et est devenue un impératif. Cette évolution se vérifie particulièrement dans les sciences de la durabilité, domaine récent en pleine expansion qui s’intéresse aux interactions entre la nature et la société et vise à produire et appliquer des connaissances en appui à la prise de décisions en faveur d’un développement durable. Les chercheurs concernés sont fortement encouragés à travailler avec des collègues d’autres disciplines et des acteurs extérieurs au monde académique. La façon dont ces collaborations transforment les pratiques de travail et les identités des chercheurs et contribuent à la durabilité des sociétés contemporaines demeure cependant méconnue.

COLLAB² apportera une vision à la fois large et approfondie des collaborations inter- et transdisciplinaires dans les sciences de la durabilité. Le projet poursuivra les objectifs suivants : 1) élaborer une typologie de ces collaborations, fondée sur une étude approfondie de leurs caractéristiques ; 2) décrire et analyser leurs dynamiques et ce qui les favorise ou au contraire les entrave, à différents niveaux ; 3) explorer leurs effets sur les pratiques, les rôles et les trajectoires des chercheurs et de leurs collaborateurs, ainsi que leur capacité à contribuer à des trajectoires de développement plus durable. Un quatrième objectif, transversal, est de conduire cette recherche et de diffuser ses résultats en lien étroit avec des chercheurs en sciences de la durabilité et leurs partenaires, si bien que ce projet sur les collaborations sera lui-même hautement collaboratif (d’où l’acronyme COLLAB²).

COLLAB² analysera toute la gamme des collaborations dans les sciences de la durabilité dans trois environnements institutionnels qui visent à les favoriser : les zones ateliers et les observatoires hommes-milieux du CNRS et les réserves de biosphère. Il fournira une analyse équilibrée des collaborations, à leurs différents niveaux et il appréhendera leurs différentes dimensions (matérielle, cognitive, relationnelle et émotionnelle) sur le long terme.

Un programme de recherche commun sera adopté pour permettre une analyse croisée des données. Il reposera sur une méthode mixte, associant des outils bibliométriques, un questionnaire national administré simultanément dans les trois institutions et une étude ethnographique d’un échantillon diversifié de projets collaboratifs. Il accordera une extrême attention aux perspectives des participants aux collaborations, ce qui est essentiel étant donné l’importance de leurs facteurs humains mais a rarement été fait.

COLLAB² réunira six chercheurs en sciences sociales et en sciences de la vie, dotés d’une forte expérience des collaborations dans les sciences de la durabilité et désireux de les explorer ensemble et avec d’autres partenaires. Un binôme de collaborateurs de chaque institution sera étroitement associé au travail du consortium tout au long du projet. Ce dispositif permettra d’expérimenter un processus de réflexion participative et itérative fondé sur le partage d’expériences et d’idées au-delà du consortium, propice à la production de nouvelles connaissances et à un apprentissage mutuel.

COLLAB² contribuera de manière importante au champ scientifique émergent des collaboration studies. Ses résultats seront largement diffusés à des publics diversifiés, dans un langage adapté et au travers d’une vaste gamme de moyens de communication (articles dans des revues scientifiques et techniques ; conférences et séminaires ; présentations aux institutions étudiées ; vidéos ; site internet interactif). Il aidera les chercheurs en sciences de la durabilité et leurs collaborateurs à surmonter leurs difficultés et à constituer une communauté. Il adressera aux décideurs et ministères compétents des recommandations concrètes pour améliorer les collaborations et élaborer des politiques scientifiques adaptées à l’Anthropocène.

Informations du projet

  • Coordinatrice : Isabelle Arpin
  • Partenaires scientifiques : Carole Barthélémy, Vincent Bretagnolle, David Dumoulin, Deborah Goffner, Christine Hervé
  • Dyades associées :
    • Pour les zones ateliers : Sandra Lavorel et Richard Bonet
    • Pour les OHM : Yves Noack et Jean-Michel Olivier
    • Pour les réserves de biosphère : Catherine Cibien et Clara Therville
  • Durée : 4 ans, démarrage : 01/10/2019
  • Financement : ANR